Opéra de Reims

Calendrier

« mai 2017 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
 

3 rue Chanzy
03 26 500 392


Les Amis de l’Opéra

Opéra de Reims


Photos

zoomer


Nos soutiens

Accueil Saison 2016-2017 Spectacles TRISTAN ET ISOLDE "SALUE POUR MOI LE MONDE"

TRISTAN ET ISOLDE "SALUE POUR MOI LE MONDE"

PRESENTATION

Vendredi 12 mai 20h30
Samedi 13 mai 20h30
Tarifs : 28€ -15€ - 7€
Durée : 85 minutes sans entracte


« Salue pour moi le monde ! », c’est ainsi que Isolde prend congé de sa suivante en attendant Tristan afin de lui faire boire un poison mortel, remplacé à son insu par un philtre d’amour…
De tous les mythes qui réunissent des couples consumés par la passion, celui de Tristan et Iseult, est sans doute l’un des plus forts. Inspiré par cette légende médiévale celtique, Richard Wagner créa en 1865 un opéra magistral, une histoire de rois et de reines, de pouvoir et de conflits, d’amour et de haine.
Après avoir présenté sa vision de Roméo et Juliette, Joëlle Bouvier (Grand Prix de la Danse SACD) a relevé le défi d’adapter pour le Ballet du Grand Théâtre de Genève ce sommet du romantisme allemand. Tout en respectant l’essence de l’opéra, la chorégraphe a choisi de transformer certains éléments de l’histoire pour livrer une heure et demie de danse pure où la tourmente des corps se fond à merveille dans la partition wagnérienne.
Lyrique, expressive, charnelle, sa gestuelle porte l’élan du corps jusqu’à l’incandescence pour faire partager des moments d’extase où la haine côtoie les flammes d’une passion extrême. Entre duos sublimes, portés audacieux et superbes scènes d’ensemble, les 22 danseurs font preuve d’un engagement et d’une interprétation remarquable pour nous entraîner dans les vertiges d’une passion éternelle.

DISTRIBUTION

 

Directeur général : Tobias Richter
Directeur du Ballet : Philippe Cohen
Chorégraphie :Joëlle Bouvier
Assistants chorégraphe : Emilio Urbina, Rafael Pardillo
Musique : Richard Wagner
Dramaturgie : Daniel Dollé
Scénographie : Emilie Roy
Costumes : Sophie Hampe
Lumières : Renaud Lagier

22 danseurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joëlle BOUVIER 

Chorégraphe

 

Depuis la création de leur compagnie en 1980, Joëlle Bouvier a co-signé avec Régis Obadia 15 œuvres chorégraphiques diffusées dans le monde entier et co-réalisé 4 courts-métrages, primés dans de nombreux festivals (FIPA d’Argent, Sélection officielle au Festival de Cannes 1989,…) et réalisé plusieurs clips vidéo dont Casser la voix, de Patrick Bruel ( Victoires de la Musique 1990 et Starclip 1990).

Elle a été co-directrice du CCN du Havre de 1986 à 1992, et du CNDC d’Angers de 1993 à 2003.

En 1993, elle réalise Le Pressentiment, court-métrage qui obtient le Grand Prix du Festival de Grenoble et le Prix de la Recherche du Festival de Montecatini.

En 1998, elle s’engage dans une démarche de création indépendante. De nombreuses pièces ont vu le jour depuis. En 1999, elle crée Où en est la nuit, pièce pour 11 danseurs de l’Ecole supérieure du CNDC l’Esquisse, puis Fureurs, au Festival Montpellier Danse en juin 99 et le solo, Dépêche-toi !, au festival de Danse de Marseille, en juillet 99.

En novembre 2000, Joëlle Bouvier réalise pour le jeune public L’Oiseau Loup, (plus de 100 représentations, en France et à l’étranger).

En septembre 2002, avec 8 danseurs, elle crée De l’Amour, co-produit par la Scène Nationale de Sceaux.

En octobre 2003, elle est invitée par Didier Deschamps, directeur du Ballet National de Lorraine, pour réaliser Jeanne d’Arc, création pour 10 danseurs, puis en 2006 la Divine Comédie, pour les 32 danseurs du Ballet de Lorraine, sur le thème de l’Enfer de Dante (ces deux créations sont toujours au répertoire du Ballet de Nancy).

Dans le cadre des Rendez-vous Chorégraphiques de Sceaux, elle crée, à la Scène Nationale des Gémeaux, où elle est en résidence de création de janvier 2004 à décembre 2008, Le voyage d’Orphée, avec 5 danseurs en 2004, Face à face, solo co-produit par le Théâtre de la Ville, Paris en 2007 et en 2008 Ce que la nuit raconte au jour, pour 5 danseurs.

Durant les 5 années de résidence de la Compagnie , la Scène Nationale des Gémeaux, co-produira toutes les créations de Joëlle Bouvier.

En janvier 2009 Joëlle Bouvier crée Dolls pour 5 danseurs hip hop au festival Cités Danse Connections à Suresnes.

En Mai 2009, elle chorégraphie Roméo et Juliette, sur la musique de S. Prokofiev,pour les 22 danseurs du ballet de Genève.

En janvier 2010, la Cie Joëlle Bouvier s’installe en région Bourgogne et crée le duo les enfants du désordre , première création sur ce territoire, au théâtre d’Auxerre.

En mai 2011, avec Régis Obadia, elle reprend le duo Welcome to paradise, avec les danseurs du Ballet national de Lorraine

En novembre 2011, elle séjourne, durant deux mois, à Séoul pour créer une chorégraphie What about love ? pour les 16 danseurs de la National Korea Contemporary Dance Company

En septembre 2012, elle est invitée durant 2 mois au Brésil, pour réaliser Avà, o homen que caminha , création pour 7 danseurs hommes, de la SOCIEDADE MASCULINA de San Paolo.

Parallèlement à son activité de création, Joëlle Bouvier réalise des projets événementiels comme l’animation des vitrines du Grand Magasin Le Printemps, à Paris en mars 2002 et en juin 2007.

En août 2006, elle réalise une performance pour le lancement d’un nouveau produit cosmétique chinois, qui s’est déroulé au Palais des Congrès à Paris.

En juillet 2011, elle crée une chorégraphie, à Shanghai pour le groupe Amway.

En décembre 2010, elle crée un événement chorégraphique pour la prestigieuse maison Hermès, à Paris. Puis, en novembre 2012, elle crée un spectacle autour de la chaussure, le Shoe show, présenté dans les différentes filiales de la maison HERMES, à travers le monde.

Elle a été la chorégraphe des Bacchantes, créé en février 2005 à la Comédie Française dans une mise en scène d’ André Wilms.

Joëlle Bouvier a reçu le Grand Prix de la Danse SACD et est promue en 2000 au grade d’officier des Arts et Lettres.

#RETOUR

 

 

HAUT DE PAGE