Opéra de Reims

DISTRIBUTION ANTONINI

« mai 2017 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
 

3 rue Chanzy
03 26 500 392


Les Amis de l’Opéra

Opéra de Reims


Photos

zoomer


Nos soutiens

Accueil Saison 2016-2017 Spectacles CATALI ANTONINI PERSIAN ALEXANDRIA

CATALI ANTONINI PERSIAN ALEXANDRIA

Retour à la rubrique

DISTRIBUTION ANTONINI

Jazz à l’Opéra : concert rencontre en collaboration avec DJAZ51

Catali Antonini – voix
Eric Prost – saxophone ténor
Stéphane Pelegri – piano, Fender Rhodes, percussions 
Pascal Berne – contrebasse
Yvan Oukrid – batterie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catali ANTONINI

D’origine corse, Catali Antonini, très attachée au jazz européen, revendique son appartenance à ce mouvement et s’inscrit au croisement de l’école italienne, très mélodiste, et de la musique improvisée. Elle se produit au sein du Antonini Trio et Quartet dans de nombreux festivals, remporte le 2e prix du concours ALLUM’JAZZ (1999) et enregistre trois albums : « Academy house » (1996) avec comme invités les solistes de l’Orchestre National de Lyon, « Château de sable » (2001) avec comme invité le bassoniste Olivier Massot et « D’antre deux terres » (2005 - partenariat SACEM). En parallèle de sa formation en technique vocale auprès d’Annie Trolliet-Cornut, elle s’intéresse au chant de l’Inde du Nord avec Yvan Trunzler et étudie l’harmonie jazz au CNR de Lyon. Finaliste du concours européen de l’Orchestre National de Jazz en 2000 (Dir. Paolo Damiani), elle obtient son Diplôme d’Etat de professeur de Jazz en 2007. Elle participe à la création de divers en lien avec la Danse avec des artistes tels que : Denis Plassard (Cie Propos), Clémentine Deluy et Thusnelda Mercy (Cie Pina Bausch), Marc Neff (Cie De visu), Carla Frison (Cie Aqui et là) et avec le Théâtre notamment dans le cadre de l’écriture du spectacle « Rhapsodie lapidum », commande du Museum de Lyon. En tant qu’instrumentiste vocale, elle participe à différentes oeuvres de Stéphane Pelegri telles que le « Concerto per Voce » (pour voix mezzo-soprano amplifiée et orchestre symphonique), « Ghardaïa Suite » (pour Jazz trio et 30 percussionnistes - CNR de Chalon-sur-Saône), « Ellora Suite » (pour Jazz trio et ensemble éclectique – Rencontres Musicales de Savoie) ainsi qu’à la pièce contemporaine d’Olivier Massot « À travers l’ennui » (création au CNSMD de Lyon). En 2003, elle enregistre un album solo : « Parole », projet sur des arrangements jazz de chansons populaires du bassin méditerranéen avec Alfio Origlio, André Ceccarelli, Rémi Vignolo et Stéphane Pelegri. En 2009, elle est invitée par l’Ensemble de Cuivres et Percussions de l’Orchestre National de Lyon dans le cadre d’un hommage à Billie Holiday lors de concerts et de l’enregistrement du CD « Tribute to Lady Day ». En 2012, elle enregistre « The last Etruscan », un album de compositions en duo avec Stéphane Pelegri (percussions). On a pu l’entendre avec l’Ensemble de Cuivres et Percussions de l’Orchestre national de Lyon ainsi qu’avec divers musiciens tels que : Marcus Printup, Victor Goines, Wycliffe Gordon, Satoshi Takeshima, Nico Morelli, William Galison, Didier Del Aguila, Michel Zenino, Mario Stantchev, Eric Echampard, Roger Guerin, Alfio Origlio, Remi Goutin, Stefano Nunzi, Andrea Nunzi, Manu Vallognes, Herve Meschinet, Chris Levan, Diego Imbert…etc.

#RETOUR

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane PELEGRI

Percussionniste, pianiste, compositeur, arrangeur, il étudie au Conservatoire National de Toulouse, sa ville natale, puis au Conservatoire de Créteil et enfin au Curtis Institute of Music de Philadelphie (USA) ou il étudie entre autres le contrepoint et l’écriture (diplôme en 1990). Il est titulaire des Diplômes d’Etat de professeur en percussion et en Jazz. Depuis 1983, il s’est produit au sein de différents orchestres : Astor Piazzolla, Saito Kinen Orchestra, Orchestre de Paris, Philharmonique de Radio France, Orchestre National du Capitole de Toulouse, Ensemble Orchestral de Paris, Opéra National de Lyon, Orchestre de la Radio Polonaise, Grand Orchestre de J.J.Justafré. Depuis 1991, il est membre de l’Orchestre National de Lyon. Depuis 2003, il est invité comme Timbalier par Seiji Ozawa dans le cadre du Saito Kinen Festival (Matsumoto-Japon) ainsi que par Riccardo Muti au Tokyo Opera Nomori (Japon). Depuis ses études à Philadelphie, il se produit régulièrement sur la scène Jazz en tant que pianiste et vibraphoniste. En 1994, il est à l’origine de la formation Antonini Trio (voix, vibraphone, basse fretless) avec laquelle il participe depuis à de nombreux festivals de Jazz et enregistre 3 albums (« Academy House » en 1996, « Château de sable » en 2001 et « D’antre deux terres » en 2005 - partenariat SACEM). Il signe une partie des arrangements et participe à l’enregistrement de l’album « Parole » de Catali Antonini avec Alfio Origlio, André Ceccarelli et Rémi Vignolo en 2004. En 2012, il enregistre « The last Etruscan », un album en duo (percussions / voix) avec Catali Antonini. En 2002, il compose « Chrysalides » pour Orchestre symphonique (Orchestre Français des Jeunes et Tokyo Symphony Orchestra). En 2004, il compose « Sasha et les montagnes rouges » pour Percussion & Orchestre symphonique (CD label indesens, Emmanuel Curt, Orchestre National de France) En 2008, il compose et réalise l’enregistrement du « Concerto per Voce » pour voix mezzo-soprano amplifiée et orchestre symphonique. En 2009, il réalise les arrangements de l’album « Tribute to Lady Day » pour l’Ensemble de cuivres et percussions de l’Orchestre national de Lyon, soliste : Catali Antonini . En 2010, il compose « Hemera », concerto pour trombone et ensemble à vents. Il compose et arrange pour l’Orchestre National de France, l’Ensemble de cuivres et percussions de l’Orchestre National de Lyon, le Quatuor de Trombone Millière (CD Créations n°1), l’Ensemble de cuivres Odyssée, le Quintet Justacinq, le Wiener Brass Ensemble (Autriche), l’Ensemble Eutepe, l’Orchestre Francais des Jeunes, le Z-Quartet et signe la réecriture de « La Grande Duchesse de Gerolstein » et du « Roi Carotte » de J.Offenbach (Opéra éclaté).

Il participe à l’écriture et se produit dans 3 spectacles de Danse : « Campe » (Musique : S.Pelegri- C.Antonini/Choregraphie : D.Plassard-T.Vighetto) en 1997, « Voyage au fond du berceau » (Musique : S.Pelegri- C.Antonini-M.Vallognes/Chorégraphie : M.Neff-Cie De Visu) en 2003 et « Sonate en mouvement » (Musique : S.Pelegri- C.Antonini-M.Vallognes/Chorégraphie : C.Frison) en 2004. Il compose aussi pour des court-metrages et publicités (réal. : X.Mahin, B.Louis, V.Chaney-Cochet, M.Chatelin-P.Fernandez-V.Croze) en 2004, « Toxik » en 2006 (réal. : P. Le Fur), « la Caravane des dix mots » en 2007.

#RETOUR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eric PROST

Médaillé d’or du CNR de Dijon, lauréat du Concours International de « Jazz à Vienne » puis du concours de « Jazz à la Défense » avec le Collectif Mu. Compositeur et arrangeur nourri d’influences diverses (de Coltrane à Björk en passant par Sonny Rollins…), on a pu l’entendre avec : Christian Vander, Wynton Marsalis, Eric Le Lann, Steve Grossman, Simon Goubert, Steve Potts…etc. Très impliqué dans la vie associative et militante, il prend une part active dans la direction artistique du Crescent jazz club de Mâcon (dont il est un des co-fondateurs). Investi dans divers projets jazz et musiques actuelles (Pierre Drevet 5Tet, Benoit Culot Quintet, Le Big Band de l’oeuf, The Amazing Keystone Big Band, Alfio Origlio Quartet, David Bressat 4tet, la Vie est un Poulpe, Meï Teï Sho, Suissa, Catali Antonini 5tet…), il dirige également sa propre formation : EP4.

#RETOUR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pascal BERNE

Après des études au Conservatoire National de Grenoble (Médailles d’Or de solfège et d’écriture, classe de cor d’harmonie), il s’oriente vers le jazz et d’autres domaines du spectacle vivant, notamment la chanson avec Michèle Bernard, et les musiques improvisées en s’associant dès sa création au collectif grenoblois de compositeurs musiciens improvisateurs « La Forge », plus particulièrement le projet « Novo Quartet ». Invention et tradition sont aux sources de son travail, provoquant des mariages de styles qu’il affectionne, comme en témoigne notamment son travail auprès du guitariste Romane. Il partage son temps entre la scène et l’écriture, mettant ces deux disciplines au service des créations auxquelles il s’associe. On a pu l’entendre dans les projets de « La Forge » aux côtés de François Raulin, Michel Mandel, Marc Ducret, Dominique Pifarely, Wolfgang Puschnig… Ainsi qu’avec Jean- François Baëz, Rolando Faria, Marcia Maria, Bobby Rangell, Serge Lazarevitch, Louis Winsberg, Michel Pérez, André Ceccarelli, Andy Sheppard, Daniel Mille, The Big Note, l’Orchestre de Basse-Normandie...

#RETOUR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yvan OUKRID

Batteur de formation, il obtient le 1er prix de l’école AGOSTINI à Lyon et enseigne actuellement à Saint-Etienne, au Conservatoire Massenet ainsi qu’au Centre d’Etudes du Jazz et des Musiques Actuelles. Il joue pendant plus de dix ans avec Le Roi Lézard, formation brésilienne lauréate du concours 1989 du festival Jazz à Vienne (1ère partie de Dizzy Gillespie) et accompagne différents artistes tels que Mory Kanté, Nicole Croizille, Marcia Maria lors de nombreux concerts et tournées. On a pu l’entendre lors de festivals au sein divers formations, telles que le Jazz de Ville Big Band, Bilinbi (avec Jean-Pierre Como), Karrakib, Yazid Bahri Trio, Antonini Quartet. Il joue également au sein du projet « Parole » avec Catali Antonini, Alfio Origlio et Diego Imbert. Il participe à l’enregistrement de divers albums de : Eric Barret, Michèle Bernard, Antonini Trio… Il est invité en 2009, par l’Ensemble de Cuivres et Percussions de l’Orchestre national de Lyon dans le cadre de l’hommage à Billie Holiday « Tribute to Lady Day » (concerts et de l’enregistrement du CD).

#RETOUR

HAUT DE PAGE