« LA BOITE À JOUJOUX » DE DEBUSSY
UN TOY STORY AVANT L’HEURE !

 

 

Avec La Boîte à Joujoux, Claude Debussy s’est prêté à l’exercice délicat de composer une partition dédiée à l’imaginaire des plus jeunes spectateurs : une fantaisie au pays des jouets où un soldat et un polichinelle, tous deux amoureux d’une poupée, se livrent une guerre sans merci. Une œuvre phare du répertoire jeunesse portée par l’interprétation sur scène de l’Orchestre national de Metz et le Théâtre d’ombres de la compagnie Atipik, pour rêver en musique.

 

Chaque saison, l’Opéra de Reims s’attache à éveiller les plus jeunes au répertoire symphonique et lyrique à travers toute une série de concerts, spectacles et contes musicaux. En atteste ce concert de l’Orchestre national de Metz destiné au jeune public autour d’une œuvre trop rarement donnée : La Boîte à Joujoux.

C’est en 1913, sur une proposition du peintre et dessinateur André Hellé, que Claude Debussy écrit la musique d’un « ballet pour enfants ». Il se consacre avec enthousiasme à ce projet dédié à sa fille Claude-Emma, dite « Chouchou », alors âgée de sept ans. Le texte et les illustrations de Hellé qui inspirent le compositeur évoquent un Toy Story avant l’heure : les jouets mènent leur existence propre au sein de la boîte à joujoux, sorte de ville en miniature. Debussy déclarait même composer en arrachant « des confidences aux poupées de Chouchou ».

 

Musique et marionnettes

Ce concert, dirigé par le chef Quentin Hindley, renoue avec l’idée première de Debussy, qui était de faire jouer les personnages de son œuvre par des marionnettes. La compagnie Atipik a ainsi imaginé une création originale de théâtre d’ombres et d’objets pour faire découvrir aux petits comme aux grands ce chef-d’œuvre du compositeur. Depuis plus de vingt ans, cette compagnie, créée par la marionnettiste Elisabeth Algisi, développe un travail singulier autour de l’image animée et de marionnettes en papier pour créer un univers visuel autour des œuvres musicales.

En musique et en images, l’Orchestre national de Metz invite à découvrir la poésie douce et colorée de la musique debussyste et la somptuosité orchestrale de l’œuvre, typique de la musique française. Emportés dans un voyage musical onirique où les personnages prennent vie à travers le théâtre d’ombres, les jeunes spectateurs plongent dans la magie de cet étrange drame de la jalousie chez les joujoux. Bref : de l’insolite, de l’émotion et du frisson… un beau programme pour leur faire adorer la musique classique !

 

La Boîte à Joujoux
Mercredi 10 novembre à 14h et à 16h

citemusicale-metz.fr

quentinhindley.com
cie-atipik.fr

Texte : Anne de la Giraudière

 

 

 

Encore des secrets dans les
coulisses

[OPÉRA SEMISERIA]

[OPÉRA SEMISERIA]

La Sonnambula, Un rêve éveillé  En mai, l’Opéra de Reims vous propose de découvrir l’une des plus belles pages lyriques du romantisme italien avec La Sonnambula, un opéra semiseria en deux actes de Vincenzo Bellini.   L’histoire Dans un village suisse au début du...

lire plus
[BALLET]

[BALLET]

L’Oiseau de feu & Le Sacre du printemps Par le Malandain Ballet Biarritz  Depuis leur création, les chefs-d’œuvre des Ballets Russes ont inspiré les chorégraphes du monde entier. C’est au tour de Thierry Malandain et Martin Harriague de diriger les danseurs du...

lire plus
[L’OPÉRA HISTORIQUE]

[L’OPÉRA HISTORIQUE]

L’Opéra, un symbole culturel rémois  En quelque 150 années d’existence, l’Opéra de Reims a su traverser la vicissitude des temps sans jamais renier sa vocation de mettre la culture à la disposition des Rémois. A partir des années 1860, le besoin de doter la ville d’un...

lire plus

* Tous les champs sont obligatoires.

À l'Opéra on like les réseaux sociaux !

This message is only visible to admins.
Problem displaying Facebook posts.
Click to show error
Error: Server configuration issue

 

L’Opéra se lit aussi !