Romantisme Allemand

Concert

Orchestre National de Metz

Jeudi 13 février | 20h

Réserver

PROGRAMME

Il revient à la jeune mais déjà reconnue cheffe lituanienne Giedre Slekyte de diriger l’Orchestre national de Metz dans deux œuvres majeures du répertoire romantique allemand.

L’amour que portait Schumann au violoncelle s’exprime pleinement dans son Concerto pour violoncelle en la mineur. Composée en 1850, pendant une phase de créativité euphorique, c’est une œuvre marquée par la fraîcheur d’esprit et le chant lyrique, propres au romantisme du milieu du XIXe siècle. Dépassement des limites formelles et esprit de fantaisie irriguent la totalité de cette musique dans laquelle le soliste est à la fois partenaire et confident de l’orchestre

La Symphonie n°2 de Brahms, séduisante et pleine de la puissance romantique caractéristique de l’écriture du compositeur, a été composée durant l’été 1877. La courte durée de gestation de l’œuvre contraste avec celle de la Première symphonie qui avait duré plus de 20 ans ! L’allant et l’énergie lyrique de la partition n’en reste pas moins liées à un sentiment sombre, notamment dans l’Adagio ma non troppo, sans doute le mouvement lent le plus réussi de l’univers brahmsien.

Richard WAGNER – Rienzi, WWV 49, Ouverture
Robert SCHUMANN – Concerto pour violoncelle, Op. 129, La mineur

****
Johannes BRAHMS – Symphonie n°2, Op.73, Ré majeur

Direction musicale : Giedrė Šlekyté
Violoncelle : Edgar Moreau

L’Orchestre national de Metz est administré et soutenu financièrement par un syndicat mixte réunissant la Ville de Metz et la Région Grand Est. Le Ministère de la Culture (DRAC Grand Est) participe également à son financement. L’Orchestre national de Metz fait partie de la Cité musicale-Metz.

 

Dates

JEUDI 13 FÉVRIER | 20h


Durée : 1h20 avec entracte
Tarifs : 28€ - 23€ - 17€ - 10€

Vous
aimerez sûrement…

* Tous les champs sont obligatoires.

L’opéra se lit aussi !

Nos soutiens